Les déchets spéciaux

Les déchets spéciaux

Les déchets spéciaux sont des déchets qui, en raison de leur composition ou de leurs propriétés, présentent un danger pour la santé humaine ou pour l’environnement. Ils doivent subir un ensemble de traitements visant à réduire leur toxicité. Ils nécessitent donc des filières spécifiques de collecte, de transport, de traitement, de recyclage et d’élimination.

Les Déchets Diffus Spécifiques ou déchets ménagers spéciaux

Les déchets ménagers spéciaux sont produits par les ménages. Il s’agit des aérosols, produits de jardinage, produits de bricolage, thermomètres au mercure, etc.

Ils doivent être apportés en déchèterie, si possible dans leur emballage d’origine. Si le produit n’est plus dans son emballage d’origine, il doit être identifiable (étiquette…). Ils ne vont pas à la poubelle ni dans les canalisations. 

Les Déchets d’Activités de Soins à Risque Infectieux (DASRI) 

Ils sont produits par les centres de soins hospitaliers et vétérinaires ou par les patients en auto-traitement. Par exemple : les seringues, les milieux de culture, les  fragments anatomiques, les pansements, etc.

Ils sont à déposer en pharmacie ou à la déchèterie dans la boîte à aiguilles jaune prévue à cet effet. 
Demandez vos boîtes à aiguilles à votre pharmacien ou en déchèterie.

Pour connaître les points de collecte en pharmacies les plus proches de chez vous, consultez le site www.dastri.fr

Réduire ses déchets : les produits éco-labellisés

Vous pouvez limiter la production des déchets spécifiques, en utilisant des produits éco-labellisés pour l’entretien de la maison, du linge, de la voiture... et en adoptant des gestes de jardinage au naturel : paillage, compost maison, plantes amies ou répulsives, etc.

À lire aussi…