Cergly Pontoise Agglomération

Accueil Solidarités Aider les populations fragiles Aider les jeunes en difficulté

Aider les jeunes en difficulté

Prévenir la marginalisation, soutenir l'insertion et la promotion sociale des jeunes et des familles en difficulté : tels sont les objectifs de la prévention spécialisée.

Le 15 août 2012 - Solidarités

Jeune dans la précarité
Jeune dans la précarité, Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise - Viktor Kuryan - Fotolia

Le service de prévention spécialisée de la SAUVEGARDE

Les principales missions des éducateurs du service de prévention spécialisée de la Sauvegarde reposent sur une présence sociale. Il s'agit de privilégier le travail de rue, d'assurer une présence éducative en soirée (au moins deux fois par semaine), de mettre en place des passages de relais vers les autres partenaires en centrant l'action sur les jeunes les plus en difficulté et en rupture avec les autres structures, de s'appuyer sur un accompagnement individualisé et sur des projets collectifs.

Cette démarche « d'aller vers » se fait essentiellement en direction d'un public de 11 à 25 ans, mais pas exclusivement. En effet, le travail prend aussi en compte l'environnement : les parents des jeunes, les commerçants et les institutions présentes sur le terrain. Le travail de rue vise à prendre contact avec ces publics, à comprendre leurs logiques de fonctionnement et, petit à petit, à les entraîner vers des projets collectifs, qui pourront déboucher sur des actions plus individuelles.

Les projets collectifs qui sont proposés aux jeunes peuvent être sportifs, artistiques ou professionnels. Sont également étudiées les questions de santé, d'insertion professionnelle, et la régulation des troubles à l'ordre public, via la médiation, quand cela est possible.

Des outils pour mettre en œuvre ces objectifs

Tout d'abord, huit équipes de prévention spécialisée travaillent dans plusieurs quartiers d'habitat social de l'agglomération : deux à Pontoise (aux Louvrais et à Marcouville), trois à Cergy (Les Coteaux, Cergy Axe Majeur-Horloge, Hauts-de-Cergy), une équipe à Vauréal (Toupets/ Bussie), une à Eragny et une à Jouy-le-Moutier.

Ensuite, il existe :

  • un Espace dynamique d'insertion : l'Espace CESAME ;
  • une auto-école associative ;
  • des chantiers-écoles.

C'est aussi la participation à de nombreuses actions innovantes qui permet d'avancer :

  • la mise en place du dispositif Mobil'jeunes Solidarité en partenariat avec la Mission Locale de Cergy ;
  • l'action permis de conduire à la Maison d'Arrêt du Val d'Oise proposée à certains détenus très mobilisés sur les questions de réinsertion, grâce à l'engagement de la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, du service pénitentiaire d'insertion et de probation (S.P.I.P), du Conseil Général et, bien entendu, de la Maison d'Arrêt du Val d'Oise ;
  • le développement du transport solidaire par le biais d'un Atelier Chantier d'Insertion (ACI) Roul'Vers, avec le soutien de la Maison de l'Emploi de Persan-Beaumont, qui permet à des jeunes de travailler en contrat unique d'insertion ;
  • la création d'un autre Atelier Chantier d'Insertion (ACI), Liaisons Douces & Accessibilité, qui s'inscrit dans le cadre d'un partenariat privilégié avec l'agglomération, sur le thème du développement durable et de l'insertion (création d'une Vélostation à Cergy-Préfecture et d'un atelier de réparation de vélos).

Rendez-vous

Semaine de la solidarité internationale
Programme pour petits et grands en novembre pour découvrir des actions d’ici et là-bas

Compétences

  • Politique de la ville
  • Politique de soutien au sport, à la culture, à l’éducation et aux échanges internationaux