Cergly Pontoise Agglomération

Accueil L'agglomération Découvrir le territoire Parc du château de Menucourt

Parc du château de Menucourt

Des arbres remarquables (hêtres, cèdres, séquoias...), des aménagements hydrauliques anciens (mares, bassins, étang...), 7 hectares de végétation et de biodiversité : tels sont les trésors que renferme le parc du château de Menucourt. Et bonne nouvelle, il se visite et l'on peut s'y promener !

Le 18 septembre 2014 - L'agglomération

Parc du château de Menucourt
Parc du château de Menucourt

[Re]naissance d'un parc et de ses trésors

La gestion de l'eau et de l'étang dans le parc du château de Menucourt - © Antoine DEVOUARD / Look At Sciences

En ouvrant ses grilles aux Cergypontains, le parc du château de Menucourt s'offre une seconde jeunesse. Afin de permettre aux visiteurs d’aujourd’hui de (re)découvrir ce site tel qu’il fut pensé jadis, la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise l’a réhabilité dans le respect absolu de sa conception d’origine.

Ainsi, les sentes et chemins d’autrefois ont été rétablis, l’orangerie et la maison du gardien restaurées, de même que les murs d’enceinte. Un système ingénieux de circulation et de stockage de l’eau, mis à jour durant les travaux, a également
été rénové.

Profitez de cet espace vert exceptionnel et de ses trésors : arbres remarquables, bassins, sources, étang... Bonne visite !

Trois espaces à visiter

Allée d'honneur du parc du château de Menucourt - © Antoine DEVOUARD / Look At Sciences

L'allée d'honneur et ses arbres remarquables

L’entrée d’honneur ouvre la perspective sur le château. De part et d’autre de l’allée, on découvre de nombreux arbres remarquables, plantés par la famille Gaillard au milieu du XIXe siècle : séquoias et thuyas géants, sapin de Nordmann… et dans la prairie autour du château : gingko biloba, hêtre pourpre, tilleul, cèdre. La maison du gardien, construite en 1862, accueille aujourd’hui des éléments issus de la démolition du château (cuisine, plancher, poutres...).

La gestion de l'eau et de l'étang

Le curage de l’étang, le remodelage de ses berges et la restauration des différents ruisseaux et sources qui y finissent leur cours, redonnent à cette pièce d’eau un nouveau souffle. La création de nouvelles zones humides a permis à la faune aquatique et terrestre de s’y installer. L’’île, avec sa végétation naturelle, demeure inaccessible afin de protéger la reproduction et la nidification des oiseaux aux abords de l’étang.

Zoom sur l'étang

Point central de la composition paysagère du parc, l’étang reçoit les eaux du parc forestier collectées par un système hydraulique complexe. La gestion des eaux pluviales mise en place dans l’aménagement du domaine permet de retenir l’eau en amont du château par des ouvrages spécifiques destinés à protéger les bâtiments, puis capter, filtrer et alimenter le château, avant de restituer l’eau pour agrémenter le jardin par des bassins, sources et vasques.

Le jardin de l'orangerie dans le parc du château de Menucourt - © Antoine DEVOUARD / Look At Sciences

Le jardin de l'orangerie

Autrefois placée au centre d’une vaste roseraie, l’orangerie est reliée à l’étang par une belle perspective. Depuis les arbres centenaires de la partie haute, jusqu’au ponton en bois offrant une vue imprenable sur l’étang, la composition paysagère a renoué avec l’aspect du jardin d’origine. Terrasses engazonnées, bassins, escaliers, sources, cascades et allées restaurés la ponctuent.

L'histoire du domaine

Histoire du domaine du château de Menucourt

En 1844, François Gaillard, ancien juge au tribunal de commerce de la Seine, membre de la Chambre de commerce de Paris, chevalier de la Légion d’honneur, achète le château datant du XVe siècle et entreprend de grands travaux, dont l’entrée d’honneur en 1862.

En 1868, son fils Paul poursuit la restauration du château, aménage et plante le parc ; il crée le mur d’enceinte. En 1890, son petit-neveu Jules Archdeacon, continue l’aménagement paysager du parc. Il lègue le château à ses filles en 1913.
Pendant la guerre 1939-1945, le château est occupé par l’armée allemande et subit de nombreuses dégradations.

En 1968, le domaine, cédé à la Caisse des dépôts et consignation, n’est plus entretenu.

En 2003, la Communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise achète le domaine et entame les diagnostics environnementaux et d’aménagement puis les travaux de restauration.

En 2006, la fondation John Bost acquiert le château et une parcelle de 5,6 hectares afin d’y réaliser un foyer d’accueil médicalisé.

Les visites du parc

Le parc s'est visité pour la première fois depuis sa réouverture lors des journées européennes du patrimoine le 20 septembre 2014. Organisées par l'Office de tourisme de Cergy-Pontoise, ces visites permettront régulièrement au public de découvrir le parc autrement. 

  • Bientôt, le calendrier des visites...

Accès au parc

Le parc public est ouvert les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés :

  • du 1er avril au 30 septembre, de 8h30 à 19h
  • du 1er octobre au 31 mars de 8h30 à 17h

Son accès est réservé aux piétons, poussettes et vélos d’enfants.

Picto plan interactifLocaliser sur la carte

Le parc en photos

Vous voulez en voir davantage sur le parc avant de vous y rendre ? Visionnez le diaporama photos spécialement conçu pour les visiteurs !

Plus qu'un parc, un domaine

Le domaine du château de Menucourt couvre environ 60 hectares. Il comprend 37 hectares de boisement, dont une partie a été classée Espace Naturel Sensible d’Intérêt Local en 2005. Le parc public d’environ 7 hectares jouxte le parc privé du château, qui, après avoir été démoli puis reconstruit, accueille un établissement médicalisé de la Fondation John Bost.

Château de Menucourt