Cergly Pontoise Agglomération

Accueil Mobilité et transports Plan Local de Déplacements (PLD)

Le Plan Local de Déplacements (PLD)

Le Plan Local de Déplacements (PLD) est un programme d’actions qui décline, sur le territoire de l’agglomération cergypontaine, les objectifs du Plan de déplacements urbains d’Île-de-France (PDUIF).

Le 30 janvier 2015 - Mobilité et transports

Élaboration du PLD
Élaboration du PLD de Cergy-Pontoise - © Philippe Raimbault / Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise

PLD pour Plan Local de Déplacements

Le PLD est voté

Après une phase d'état des lieux concerté fin 2013, l'élaboration du plan en 2015 et l'enquête publique fin 2016, le PLD a été approuvé au Conseil Communautaire du 13 décembre 2016.

Le PLD est élaboré sous la maîtrise d’ouvrage de la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise, en concertation avec les 13 communes, les départements concernés, la région et le STIF (Syndicat des transports d’Île-de-France). La mise en œuvre des actions qu’il a identifiées relèvera de ces différents maîtres d’ouvrage.

Le PDUIF comporte un grand nombre de recommandations et d’orientations qui doivent inspirer les actions définies par le PLD. Il comporte également quelques prescriptions qui s’imposent au PLD et aux Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) des communes identifiées.

Le PLD constitue un véritable programme d’actions sur 5 ans à 10 ans s’appuyant sur une vision à moyen et long terme de l’évolution du territoire cergypontain.

Comment s'élabore un PLD ?

Elaboré sous la maîtrise d’ouvrage de la Communauté d'agglomération, le PLD est un document co-produit par l’ensemble des acteurs du territoire.

Les différentes phases de concertation, de restitution et de validation permettent à chacun des partenaires de contribuer à la réflexion d’ensemble tout en veillant à ce que les actions concernant leur territoire soient en accord avec leur propre politique et leurs possibilités financières. Ainsi, l’élaboration du PLD est le fruit d’un triple processus :

  • un processus politique, marqué par la définition des orientations et la validation des actions des élus de l’agglomération, la Communauté d'agglomération constituant le lieu du dialogue et de l’arbitrage ; 
  • un processus technique, marqué par le travail des techniciens de la Communauté d'agglomération et des différents partenaires avec l’équipe d’études retenue (Erea-conseil / Ingérop / Exalta), pour procéder à un diagnostic détaillé de la situation et proposer les traductions techniques les plus appropriées ;
  • un processus de concertation, mené avec les habitants, aux étapes clés de l’élaboration du PLD. Le document arrêté est ensuite soumis à l’avis des Personnes Publiques Associées, puis à l’enquête publique, avant d’être définitivement approuvé.